Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de laurentfly

parapentiste Breton, je partage mes vols tout partout

le gros Kif

Publié le 26 Août 2011 par laurentfly

Mardi 24 août;

Avec Nico on arrive à trouver une journée qui semble vraiment sympa sur Clécy.

RDV Lamballe à 8h30 de sorte d'arriver en fin de matinée. Sur la route on voit très bien la dépression qui quitte l'ouest. cela présage d'un bon ciel de traine mais il a bien plut et il va falloir que toute cette humidité dégage.

Après un petit détour par le périph' de Caen (trop bavard) on arrive quand même sur site.

Ucross clécy 

1er vol thermique

Je décolle vers 12h30. Le ciel est tout à fait fréquentable mais à l'horizon des cum' se chargent avec de belles bases bien noires.Pas de risque de cunimb' mais plutôt des averses.

C'est mon premier vol thermique sous Ucross. La prise en main est facile et je ne suis pas trop dérouté. Je garde en tête de la laisser voler bras haut en n'agissant sur les commandes que lorsque je sens de légère accélération mais dans l'ensemble elle filtre super bien.

Très vite j'enroule un thermique sans souci d'appui, voir avec plus de facilité que sous l'Envy. C'est vraiment facile de se placer.

Le ciel se bouche devant et l'activité se calme. Je reviens tranquillement au déco ouest .

nico clécy 

2ème vol, l'embrouille.

 

Le ciel s'est bien éclairci et l'humidité est absorbée. Quelques parapentes en vol et  un vent pas trop fort donnent envie de décoller mais l'activité se calme et je vois Nico gratter très bas dans la pente. Tellement que chacun va de son commentaire:

- "il est bas ton pote !"

- "ouais, mais il sais gratter, c'est une spécialité chez nous on lâche pas facilement." (salut Rico!)

- "là par contre il est vraiment bas, il n'est même pas sûr de rentrer à l'officiel"

- "j'espère qu'il va penser au champ au bord de la rivière!"

- "celui devant ou l'autre du côté de la route?"

- "on dirait qu'il enroule là ?"

- " c'est vrai, il remonte!"

- "ça à même l'air vachement bon là!"

- "dis donc, si le thermique est assez puissant pour le remonter tu crois pas qu'on pourrais pas le prendre ?"

- "Allez zou! dans les sellettes!"

Décollage OK et comme d'habitude en sortant du déco je vérifie la souplesse de l'accélérateur. Il est dur le con !

j'ai fait un tour avec l'accélérateur et je bataille 3/4 min à le remettre en place.

Pour tester la fiabilité de l'aile en thermique c'est un super exercice. La main sur le cale pied, l'autre un temps sur l'élévateur un autre temps les deux commandes dans la même main, dans tout les cas l'aile filtre ou previens sans partir dans tout les sens.

Une fois le merdier "dés-entournicoté" je suis total dispo pour le vol et fais un petit constat:

Pas une seule fois je n' ai senti le besoin de la calmer et en plus j' ai même pris du gain et je suis au dessus de mes compagons de vol.

"J'te dis,elle vole toute seule !"

En pleine confiance j'enroule un peu jusqu'à 700m. Un coup à gauche, un coup à droite. Vraiment facile de cadencer avec une préférence à droite où j'ai pu centrer avec la commande extérieure.

j' ai adoré l'équilibre sellette/commande.

Un peu trop confiant j'enroule loin derrière et je tente de revenir dans la pente mais c'est un parapente pas un planeur.

 

3ème vol, la mystification

Au déco ouest c'est jour de marché, entre les biplaces, les crosseurs(phihpi, Jean Jacques) et les touristes il y en a pour tout les goûts.

Geof' vient de faire un vol sympa sous sa delta et nous régale de ses commentaires:

" -Top ! ça fait longtemps que ça n'a pas volé comme ça ! On se fait brasser mais au moins on sais pourquoi. ça monte partout "

Venant d'un mono c'est plutôt recevable. De vrais conditions thermiques soutenues.

La balise oscille entre 14/26 et 15/31 Km/h mais sur le déco l' impression est plutôt vers le 25/30 Km/h assez régulier.

Phiphi est dans les starts avec son IP3 mais attends une accalmie.

Il décolle et avance correctement. Il est suivi pa une rebel.

Vu comment ça vole je les suis. Pas besoin d'attendre trop longtemps dans la pente.

Je tire 2/3 bord pour passer au dessus et je me prend mes premières fermetures d'oreilles, l'une après l'autre, très sèche. Juste le temps de regarder, un peu de roulis et rien d'autre.

Après coup, j'avais l'impression que l'aile m'avertissait que j'étais dans un coin à pas trop trainer les plumes, vu que quelques secondes après je montais dans un thermique généreux +3 m/s dans la pente. Mais pas de ressource de malade ni de branlée à la Guy... que du soft.

Finalement je me fais un petit vol dans le bocal. montée à 950m en arrière du site, tout droit vers Clécy où j' arrive avec 650m. Quand on regarde la trace on voit que je benéficie de conditions géréreuse mais au pilotage je n'ai rien senti.

Si, des petits appuis commandes quand je sentais moins de pressions. Alors que le vario lui trahissait la masse d'air car je l'entendais bipper de positif (0.5 m/s) à négatif (- 1m/s vu que le son est monté comme ça)

 

Pour le retour au déco se fut une formalité. 

 

ça faisait longtemps que je n'avais pas eu autant la banane sur la route du retour. le sourie aux lèvres, la tête dans les nuages. 

 

Pour finir un seul mot : CONQUIS!!!

clécy Ucross trace

  

 

 

Commenter cet article