Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de laurentfly

parapentiste Breton, je partage mes vols tout partout

Cross dans la conflu !

Publié le 18 Juillet 2016 par laurentfly

Cross dans la conflu !

 

Ne pas sortir du merdier

Aujourd'hui j'arrive sur le site de la pointe du Roselier un peu après midi. C'est la canicule dans les terres et la brise en bord de mer est rafraîchissante. Le problème c'est que cette brise vient du NNO, hors le vent météo est ENE. On le voit bien ce vent météo, la mer moutonne à un mile des côtes à peu près mais il n'arrive pas à rentrer.

13h30 arrive et les moutons avancent un peu mais ne touchent pas encore la côte. Hervé à amené sa flamme et elle est toujours dans le NNO. Gwen fait un petit baptême qui se fini à la plage après quelques bords. Les discussions vont bon train. On est à peu près d'accord que : "quand ça va rentrer, ça va rentrer fort !" et plutôt ENE. 

A quelle sauce on va être mangés ?

Phiphi est arrivé dans l'entre-fait mais il devra repartir pour un RDV. Nico a déjà étalé son aile, Manu et Gaël sont prêt avec leur passager. Je scrute encore les horizons. Alors que la flamme est restée dans le NNO/NO, à un moment cette flamme fascille complètement, part dans le NE une dizaine de secondes et repart dans le NNO. Pour moi ça ne trompe pas, c'est en train de rentrer. Le temps de sortir l'aile, de me préparer, Manu décolle en biplace. Il a très bien compris la situation, il ne cherche pas à gratter et il monte au dessus de la mer. je l'observe, pendant ce temps Gaël décolle suivi par Nico. C'est à ce moment que je réalise que l'on "touche une conflu". Phiphi se prépare à côté de moi. Je suis surpris que ça ne s'agite pas plus que ça au déco. A mon avis la fenêtre pour décoller va être courte. Je regarde de nouveau Manu et les deux autres pilotes et ça ne fait plus de doute c'est une belle confluence, tout le monde n'aime pas voler dans ces conditions. C'est ce moment que Manu choisi pour passser un message en radio: "C'est tout doux là haut !" 

Pour ma part je n'ai pas encore décollé que je change mon fusil d'épaule. Au lieu de faire Binic dans du NE fort je vais exploité cette confluence. D'autres jours j'aurais employé le verbe "jouer" mais aujourd'hui je sens bien que s'il y en a une qui va être joueuse c'est la masse d'air. 

Tout dans la conflu

Sans trop traîner je décolle. Je fais une petite erreur en ne cherchant pas direct la combe de Martin-plage. Je cherche à droite vers la pointe, ce qui me vaut de perdre de la hauteur. Je crains déjà de rater la confluence. Finir à la plage avec les copains perchés à + de 200m je me mangerai les c*****es ! Passé les sapins je me fais tarter. Ce que Manu a omis de dire dans son message c'est qu' avant de passer dans du tout doux on se fait secouer le cocotier, ce n'est pas vraiment surprenant sous une confluence, mai celle là elle secoue sévère et j'en aurai la confirmantion plus d'une fois. Je peine à rejoindre les loustics mais ça le fait quand même. Quelques placements hasardeux ont failli me coûter l'ascension mais à force d'insister j'arrive à visualiser la zone de confluence, elle n'est pas large.

Je dérive ou pas ?

Au dessus de Martin-plage je réussi à prendre 320/350m mais chaque sortie se paye cash ! Non pas à la sortie mais pour y revenir. Manu doit finir son biplace découverte et n'est pas enchanté du tout par so retour à la terre ferme. Gaël est invité à profiter pleinement de son vol avant de venir poser à la plage. Nico sort de la conflu par devant et se fait dégueuler, quand à Phiphi j'aperçois sa Peak 3 vraquée entre le parking et le déco... La pointe est devenu un nid à vrac ! 

Au fur et à mesure de mes entrées et sortie de la conflue je suis au dessus de la pointe des Tablettes. Plusieurs fois j'ai cru ne pas me refaire mais en remontant vers la mer je retrouvais la confluence qui n'oubliait pas de me rappeler à son bon souvenir en tordant l'aile dans tout les sens. 

Très souvent cette confluence reste vers la pointe du Roselier et on la perd en traversant la plage des Rosaires mais parfois elle se décale et Antoine en a fait l'expérience il y a de ça deux ans où il l'a prise devant Tournemine pour l'accompagner jusque derrière St Quay. Un doux rêve qui me trotte dans la tête. Cette fois-çi c'est bien parti et surtout je vois la ligne de confluence se matérialiser sur la mer par des marais de "pétole" les uns à proximité des autres, formant une ligne qui se dirige droit vers les iles St Quay. Et ça ne m'arrange pas car c'est bien en pleine mer cette histoire.

Direction Binic...ou plus

Je décide quand même de traverser les Rosaires car cette confluence est assez spéciale. Généralement on bataille pour rentrer dans du petit +0,5 m/s mais là quand on est dedans c'est du  + 2 m/s durant un certain temps, du coup il m'est arrivé d'enrouler, ne sachant plus si j'étais dans une conflu ou dans un thermique, shoking ! Ce fût le cas au beau milieu de la plage des Rosaires et une autre fois au dessus de Tournemine. C'est quand j'annonce en radio que je plafonne à 380m que je retrouve un deuxième souffle jusqu'à 520m, plafond du jour. 

Merci aux messages de soutien en vol

Je fais une parenthèse sur ce sujet car, lors d'une réunion sécurité le printemps précédenton avait abordé l'intérêt d'emporter une radio . Je peux dire à quel point la radio a été utile aujourd'hui. D'abord pour recevoir les balises FFVL (qui passaient d'un NE 18/30 à du NO 15/28 d'un bulletin à l'autre) mais surtout par les indications au sol ou celles des pilotes en vol. Quand Les gars au déco te disent qu'ils touchent du 30 Km/h face et qu'en même temps ils sentent une rafale de 20 Km/h dans le dos, même si ce n'est pas rassurant ça t'évite des options merdiques. Ainsi j'ai renoncé à partir crosser dans les terres craignant un vent météo NE installé et fort, alors que j'avais un petit NE entre 5 et 10 Km/h à mon altitude. Et les petits messages d'encouragements en vol ça fait toujours du bien, on se sent moins seul. 

Binic par devant

Retour à mon vol. J'aborde Le Vaumadec avec une altitude confortable. Je crois avoir trop devancé la confluence mais elle est bien là devant moi au large. Je fais le point de la situation. Binic c'est assuré, l'avant port semble facile et peut-être la Rognouse mais la mer est complètement plate à Etables/mer. Gaston m'annonce en radio que le NE est enfin rentré à la pointe du Roselier et plutôt fort.

Alors je compte sur deux choses:  

1 En touchant un peu de conflu devant Binic je mets les chances de mon côté

2 Vu la pétole à la surface de la mer et connaissant le coin je ne serai pas étonné de toucher un NNO qui pourrait se réaxer N/NNE à l'approche du météo

Feu !!! Je traverse Binic loin devant et je tangente la confluence, à la hauteur de la jetée j'ai perdu très peu de hauteur (300m env) et je touche bien un NNO seulement plus je descends et plus il est fort. Je joue de l'accélérateur pour contrer et plus ça va, plus c'est fort entre 250m et 100m.  J'ai beau avoir prévu cette hypothèse je suis quand même surpris, surtout que maintenant je vois un hors-bord devant la Rognouse qui est totalement N. Ca pue cette histoire. Je me remet en tête l'échange avec radio avec Gwen où je lui disais que dans le doute j'écourterai mon vol. Là j'ai beau être attentionné à chaque signe, ça ne me dit rien de bon. Vers 100m je fais un léger bord NNE, mon GPS indique que je n'avance plus qu'à 3/4 Km/h mais je m'enfonce et je sens bien que dessous c'est pas bon. J'abandonne l'idée de me raccrocher au relief (de toute façon ça ne tenait pas) et je choisi la plage des Godelins pour pouvoir poser dans toute sa longueur, bien loin du relief car hormis le bateau je n'ai aucune indication pour m'infirmer que le vent n'est pas carrément Nord/Nord Ouest. 

Je pose nickel sans souci de turbulence. Je prends soin de signaler en radio que j'ai posé et que tout est OK. Sur la plage j'ai posé comme une fleur, un joli flair.

Alors que je m'apprêtais à un long retour en Stop par cette journée caniculaire avec mes 20 Kg sur le dos (je n'étais pas fier à cette idée). J'ai eu la chance que Gaston puisse réquisitionner Marcel pour venir me chercher. Alors, encore merci.

St Quay ce sera pour une prochaine fois mais ce vol sera un très bon souvenir. Surtout les aller/retour dans la conflu.   

  

Cross dans la conflu !Cross dans la conflu !
Cross dans la conflu !
Cross dans la conflu !Cross dans la conflu !
Commenter cet article