Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de laurentfly

parapentiste Breton, je partage mes vols tout partout

BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!

Publié le 20 Juin 2016 par laurentfly

BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!

La BAF

Définition: Acronyme de Breizh Air Friends, c' est un groupe de pilotes qui se réunissent chaques années pour voler à l'opposé de nos contrées habituelles avec comme destination principale les Alpes. Composé d'un groupe de 10 à 15 pilotes, la BAF regroupe aussi bien des pilotes expérimentés que des jeunes aiglons aux ailes longues. Ils se déplacent principalement en covoiturage et dorment le plus souvent sous des tentes ou dans des cam-car voir des caravanes pliantes pour les plus anciens. Les Baffeurs -tribu joviale- sont facilement reconnaissables dans les campings, on les retrouvent le soir autour d'une grande table, sous une bache, où la ripaille le dispute à la déconnade. Ce nourrissant de grillades, le Baffeurs se contente d'un sandwich pour son repas du midi (ceux de la boulangerie à côté du camping de Maryse à Marlens étant particulièrement appréciés) 

BAF 3: Ch'est le Chuuud !!! BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!

Au, Ch'ud, bien plus au Ch'ud

Pour nous, parapentistes de l'Ouest, une fois passé la Loire ce sont déjà les régions arides du Sud. Les thermiques y sont plus gros, plus larges. Il y fait des températures difficilement supportables, le soleil brille toute la journée... le Sud, quoi ! 

Cette année la météo nous a joué des tours. Lors de la semaine précédent le départ les mails ont plu et le choix a été difficile pour trouver la bonne destination. Très accroché à la Savoie/haute Savoie plutôt mal désservies par le soleil cette année, on a envisagé d'autres destinations: Massif central, Pyrénées, Espagne, même la Slovénie a été évoquée un moment mais décision fut prise de se rendre à St Hilaire du Touvet, à la lueur d'une prévision moins pessimiste. 

Certains ont roulés vendredi ou dans la nuit et ont pu faire un vol samedi avant la pluie. En compagnie de Hervé et Sandrine nous sommes arrivés le soir pour retrouver la troupe de joyeux Baffeurs. 

la Quête des thermiques 

Dimanche, désillusion ! La pluie nous à rejoint. Nous nous rassemblons tout de même au déco moquette de St Hil' (comme disent les locaux) où nous consultons chacuns les prévisions à venir dans tout un secteur Sud allant toujours de la Savoie au Pyrénées en passant par l'Espagne, Millau et l'Auvergne. A l'issue d'un vote à main levé c'est St André les Alpes qui l'emporte. Tout le monde n'est pas emballé mais le nombre fait la force, on vaincra les élements.  

BAF 3: Ch'est le Chuuud !!! BAF 3: Ch'est le Chuuud !!! BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!! BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!

Ch'est le Chuuud ! 

 Sous une pluie battante, alors que le reste du groupe remonte vers le camping, je reste sous l'arrivée du funiculaire avec le "grand corbeau de Quimper" qui scrutte la plaine qui se redessine au milieu des nuages.Je décide de discuter discrètement avec Grand Claude qui a déjà fréquenté ces contrées.

Grand Claude se retourne:

" alors Laurent, on va voler dans le Sud !"

"Justement, grand Claude, C'est comment le Sud ?"

 " Aaah, Le Chuuud !!! Tu entends les cigales, les grillons -Kssss! Kssss! kssss!, c'est assourdissant.  l'été des fois,  y fait + 40° + 50 ° Ouufff, c'est chaud, c'est chaud ! y mettent de l'eau dans une boisson jaune qui devient toute beige et pour la boire y z'y rajoute des glaçons. Et y z'en boivent, y z'en boivent ...  Le beurre ! y'mettent pas de sel dedans. Nan ! y z'en mettent pas ! La sieste là bas, faut faire la sieste ! La journée, y faut pas sortir ! les cailloux y' brulent ! Aïe aïe aïe!  y'a des cailloux partout, partout, partout. Tu veux décoller, c'est des cailloux. Tu veux te poser, c'est des cailloux ".

"mais ça vole, là bas ? Le vent c'est comment ? On peut poser dans la vallée !?"  

"Y'a des thermiques !!! +10 m/s, + 12 , + 15 m/s, tu montes, tu montes... Ca gigote, ça bouge, ça n'arrête pas de bouger ! Dans la vallée c'est pareil, tu montes, tu montes...Tu ne redescend pas ! Et le Vent là bas c'est le mistral. 60, 80 Km/h. La brise elle vient par le col des robines et en même temps tu as le vent du lac qui passe dessous...Et parfois y a un vent qui vient par le Nord...Paf ! Trois vent... Tu restes au dessus de l'atterro... Tu attends, tu attends, tu ne peux pas poser !  Qu'est ce que tu veux que je tu dises... Ch'est le chuuud !!! "

C'est bien ce que je pensais, ça va être au dessus de mes moyens.

Une fois le camp levé une destination intermédiaire est proposée: Laragne. C'est bien Laragne, c'est vers le Sud , mais pas trop au Sud quand même. Aller On roule.

On roule depuis 3 h dans des routes de montagnes et on aperçois des noms exotiques, Sisteron, Gap. Un Moment on voit Laragne, on continuent... Puis on voit des panneaux qui indiquent Dignes, Aix en Provence ! Mais on va descendre jusqu'où ? Hervé n'en crois pas ses yeux, il est à une heure de la maison de sa soeur qui vie dans le Sud. Une fois passé Dignes les bains on prend la direction de Nice ! J'appelle le Dré: "Allo ! C'est où st André les Alpes ? Mon gps ne veut pas fonctionner et je vois indiqué Nice sur les panneaux !" " C'est bon ! Vous êtes sur la bonne route, rendez-vous au bar de l'atterro !"

On arrive vers 19h30. Les montagnes sont rases, du caillou partout. Les oiseaux ici c'est des vautours, les cigales on ne les entends pas, on est à 900m elles ne montent pas jusqu'ici. la température 21 ° C à 20h, c'est supportable. 

Allez ! on installe le campement ! On va vivre ici 5 jours.  

 

BAF 3: Ch'est le Chuuud !!! BAF 3: Ch'est le Chuuud !!! BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!! BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!! BAF 3: Ch'est le Chuuud !!! BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!

Gros nuages et cailloux

Maintenant que nous sommes sur place nous devons en profiter. C'est un relief que je ne connais pas mais je m'y habituerai rapidement. Comme il fallait s'en douter, la météo n'a pas été si extrème. le vrai désagrément est venu du fait de développement orageux attendus généralement vers 14h, mais parfois certains plus audacieux ont profité de la fenêtre entière qui menait jusqu'à 16h.  

L'organisation des Baffeurs a évolué pour diminuer au minimum l'inertie lié au nombre de pilotes. Ainsi tout les matins nous étions au décollage du Chalvet aux alentours de 10h. 

 

Les Bretons ont crossés 

Je ne ferai pas le tour des vols qui ont été fait mais il y a eu de beaux cross plus ou moins ambitieux. Pour ma part je n'ai pas pu déclarer un seul vol le plus long faisant 14,89 km, c'est ballot ! Entre Dom, Dré, Grand Claude et Sylvain le niveau des crosseurs est élevé. Manu, Jean Ba  ne sont pas en reste et ont fait de jolis vols.  

Les Robines, mes nouvelles copines

Si je reviens à mes vols, le début de la semaine a été mitigé puis c'est conclu positivement. 

Trop tôt à l'attaque, lundi, j'ai d'abord avorté un vol prometteur. Je décolle derrière Sylvain et je trouve rapidement le thermique au dessus des Robines. J'enroule avec une Peak 3 qui part vers les antennes, je la suis. Nous sommes en face Ouest donc rien, je le vois continuer dans les pierriers sous les antennes puis basculer en face Est du Mouchon. Là, je suis en retard sur lui, je tatonne pour trouver le thermique. Je ressors mais pas franchement. Dans mon raisonnement érroné il est midi, la face Ouest du Chalvet doit commencer à  donner. Je veux traverser la vallée pour raccrocher mais je pars de trop bas et je fini au pied du déco Ouest. Les pilotes décollent presque à ce moment là et irons vers Thoramme ou le cheval blanc. 

Deuxième jour, je m'intoxique des prévisions alarmistes qui nous prévoient des orages dès le début d'après-midi. Le ciel est chargé au Sud et dans les relief derrière Dormillousse et tout ça. Pas d'objectif, je décolle encore dans l'idée de ne pas trop trainer en l'air et comme il est très tôt je n'accroche rien. Je n'insiste pas, je me dis que c'est l'occasion de tester les 3-6. Là ce sera ma satisfaction du jour avec - 11m/s tout en ayant de la marge et pouvant tenir ça sans souci. Notez Jean Ba qui nous a fait un face planète impressionnant le lendemain (j'ose pas imaginer son vario).

Ce jour là Grand Claude et Dom nous font une démonstration de vol en limite des Cunimb' , Sylvain et d'autres volerons 3h. 

Troisième jour, je veux prendre ma revanche sur les "antennes" mais c'est encore plus déplorable. Tout le monde bascule au déco Ouest. Je décolle quand même en Est , je rejoins Sylvain et quand je crois que ça va le faire je me fais enterrer "aux antennes", étant parti de trop bas. J'en tire un aspect positif , c'est que je ne crains plus de batailler contre le caillou, les "antennes" étant perchées en haut d'une grande face minérale.

Jean No et d'autres font leurs cross. 

Quatrième jour, c'est du vent de Nord qui est attendu très fort, on évitent d'aller trop vers le Nord du site. Je décolle du Chalvet Ouest pour la première fois. Cette fois çi je vole au sein du groupe dans un meilleur timing. ça vole un peu partout et ça me permet de baliser le ciel. Je fais un tour du bocal (j'ai encore failli repartir aux "antennes" mais je me suis ravisé). Je traverse le Verdon pour raccrocher en bas de la Serre. Voyant le haut des cums' légèrement brossé par le Nord je n'instiste pas, je vais survoler le lac de Chatillon et je pose.

Si j'avais été rejoins par Sylvain et Manu, aurai-je tenté de longer la crête de Chamatte comme eux ? That's the question. Mais une fois posé j'étais satisfait d'avoir fait cette balade. 

Pour un type qui disait que voler dans le Sud au printemps c'était n'importe quoi... J'étais conquis 

BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!

La BAF ça nous porte

Jeudi soir nous quittons les baffeurs qui remonterons à Marlens finir cette édition. Je repars toujours en compagnie de Hervé qui en profite de passer voir sa soeur à Jouques, dans l'arrière pays de la montagne de la Ste Victoire pour prendre un apero en terrasse. à ce stade je n'annonçais plus à ma famille où j'étais, eux qui me croyaient vers le lac d' Annecy.  

Au résultat, si le groupe ne m'avais pas incité je n'aurai peut-etre jamais mis mes ailes aussi loin dans le Sud. La région me semble beaucoup plus fréquentable et elle m'a permis de vaincre mon appréhension des reliefs minérals. M' accoutumer à une météorologie  à développement plus verticale  Encore que du bon.

Un point à améliorer; respecter le timing  face Est/face Ouest et ne pas me précipiter.

Reste encore un super souvenir de cette édition de la BAF 2016. Des bonnes tranches de rire, de la convivialité. Des parties de volley, des repas sous la bache, des brieffing-débrieffing à 10 autour d'une carte ou au bar de l'atterro. Le renard du camping de St André, la traque des vautours, les patates braisées de Noémie, le campement sous la pluie et au froid (on a eu des 8/9 °C au matin, les pieds dans la boue, il en prend un coup le Chud !)

Pour tout ça, je vous dis merci Hervé, Sylvain, Jean Ba, Noémie, Eric, Manu, Jean No, Dom, Patrice, Gran Claude, Dré, Simon, Sandrine, Thierry, Claudine et Phiphi qui n' ont pas pu rester.  

à la prochaine, les Baffeurs !

BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!! BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
BAF 3: Ch'est le Chuuud !!! BAF 3: Ch'est le Chuuud !!! BAF 3: Ch'est le Chuuud !!!
Commenter cet article